Rencontre – Corps Des Femmes Et Capitalisme

Rencontre – Corps Des Femmes Et Capitalisme

Comment les corps des femmes sont-ils exploités sous un régime capitaliste et patriarcal ?

A l’occasion de la 2ème édition du festival SANG Rancune qui s’est tenu le 16 novembre 2019 à la Grande Surface, Françoise Vergès et Élise Thiébaut ont répondu à cette question au cours d’une discussion publique. Elles ont confronté leurs analyses et leurs expériences durant 1h.

Élise Thiébaut est journaliste et autrice de Ceci est Mon sang, petite histoire des règles, de celles qui les ont et de ceux qui les font (La Découverte, 2017) et de Les Règles… Quelle aventure ! (La ville brûle, 2017) illustré par Mirion Malle. Dans ces livres, elle explore les mythes et les tabous liés aux menstruations. Elle a récemment publié Mes ancêtres les Gauloises aux éditions La Découverte, où elle critique le mythe du “français de souche”.

Françoise Vergès est politologue et féministe décoloniale antiraciste.
Elle a notamment écrit  Le ventre des femmes. Capitalisme, racialisation et féminisme (Albin Michel, 2017), qui analyse le phénomène des avortements forcés à la Réunion dans les années 1970, à travers le prisme du capitalisme et du colonialisme. Son dernier ouvrage, Un féminisme décolonial, est paru aux éditions La Fabrique en 2019.

Animée par Johanna Soraya Benamrouche, militante féministe et antivalidiste, cofondatrice de l’association Féministes Contre le Cyberharcèlement, elle travaille sur l’épigénétique, et la transmission de traumas historiques, plus particulièrement dans les thèmes de la santé sexuelle et gynécologique.